La PRESSE DE LA MANCHE

en quelques chiffres...


>>> En 2011, le tirage d’une édition nécessite la consommation d’environ 15 bobines de papier. A raison de 500 kilos par bobine, la consommation annuelle du journal représente environ 1.700 tonnes de papier par an. Pour fabriquer un journal, il faut aussi de l’encre : 25 tonnes de noir, 25 tonnes d’encres couleurs par an.


Les papiers que nous consommons sont labellisés FSC et PEFC garantissant ainsi une gestion durable des forêts en terme de régénération ou de récolte.


La rotative est implantée au siège du journal en centre ville.

La rotative est implantée au siège du journal en centre ville.

>>> Le poids total des rotatives avec leurs équipements périphériques est d’environ 100 tonnes. Les rotatives occupent une longueur de 30 mètres, un site implanté dans le Centre-ville de Cherbourg.

>>> Moyenne du nombre de pages : en semaine, 32 pages dans 80% des cas. Le samedi, 44 pages réparties sur deux cahiers.

>>> Moyenne de diffusion : en 2001, la diffusion moyenne du journal était de 26 995 exemplaires/jour en semaine. En 2007, cette même diffusion était de 25 903 exemplaires, en hausse de 0,12% par rapport à 2006. La diffusion de l’édition du dimanche était de 16 679 exemplaires en 2007, en hausse de 0,45% par rapport à 2006. En 2010, la diffusion est à 25.299 exemplaires. L’hebdomadaire de petites annonces Publi 7 est tiré à 54 000 exemplaires.

>>> Plus de la moitié des ventes (51%) s’effectuent grâce à un réseau de 450 diffuseurs répartis sur tout le département de la Manche, et plus particulièrement le nord-Cotentin. L'autre moitié se composent d'abonnés servis pour 8.000 d'entre eux par 50 porteurs et 4.000 par La Poste.

>>> Le potentiel de lecteurs quotidiens de La Presse de la Manche s’élève à environ 120 000 personnes. Dans le Cotentin, 8 lecteurs sur dix achètent La Presse de la Manche.

>>> en 2013, La Presse de la Manche emploie 104 personnes.

70e anniversaire du Débarquement

Au coeur des combats